Usinage plastique-Impression 3D : le match

L’impression 3D est devenue monnaie courante. Même un particulier peut aujourd’hui investir dans une imprimante 3D et donc se fabriquer son propre boitier.

Qu’en est-il vraiment? Nous avons voulu nous y intéresser pour vous guider dans vos projets de pièces en plastique.

Tôlerie plastique versus impression 3D : quelle est la technologie la plus adaptée à votre projet de boitier en plastique ?

Intéressons nous tout d’abord à cette nouvelle façon de fabriquer une pièce en plastique, l’impression 3D, que l’on appelle également fabrication additive (autrement dit, couche par couche).

Initialement prévue pour fabriquer des prototypes, elle cible aujourd’hui les fabrications de pièces en petites séries.

L’impression 3D est un procédé qui permet de produire un objet réel à partir d’un fichier numérique en 3D. Pour obtenir la pièce finale, l’imprimante 3D dépose et solidifie de la matière couche par couche.*

 

En marge des procédés de prototypage rapide comme la stéréolithographie ou le frittage de poudre, il existe plusieurs types d’impressions 3D comme le jet liant et le dépôt de fils. Ce nouveau procédé de fabrication permet à une personne maîtrisant le dessin 3D et la modélisation de pouvoir réaliser son objet: cette technologie permet assez rapidement et facilement de fabriquer des pièces aux géométries complexes et imbriquées, des pièces mécaniques d’un seul tenant, des objets uniques très travaillés. La révolution intervient particulièrement en médecine comme avec la fabrication de prothèses auditives et de prothèses de trachée par exemple. **

 

 

 

 

Et la tôlerie sur plastique dans tout ça?

Rappelons ce qu’est la tôlerie ou petite chaudronnerie plastique.

La tôlerie plastique peut être comparée à la tôlerie fine (métallique) sur le principe, mais cette fois à partir de plaques thermoplastiques.

  • La première étape débute avec l’usinage sur 3 axes par fraisage CNC ou par découpe laser après avoir choisi la matière et l’épaisseur (1,5 à 15 mm généralement), adéquates au projet. Les feuilles plastique sont découpées et usinées sur mesure, avec des tolérances de quelques dixièmes seulement.

Deux types de machines peuvent usiner le plastique.

Le fraisage à commande numérique est adapté pour l’usinage de matériaux en plaques rigides. Les programmes élaborés sont optimisés et reproduisent automatiquement les opérations à grandes cadences.

La découpe laser convient tout particulièrement aux matériaux acryliques, au travail sur le PMMA. La découpe laser réalise des arêtes de coupe polies et transparentes.

  • La seconde étape consiste à plier ou assembler les pièces plastique usinées en fonction de la complexité de la pièce. Le marquage par sérigraphie ou impression numérique pourra devancer cette étape si une personnalisation est demandée.
  • Enfin, si un blindage CEM ou une peinture est choisi, ces pièces passeront par l’atelier peinture pour répondre aux exigences du client.

Tableau comparatif entre Impression 3D et usinage plastique

                                             Impression 3D                                               Tôlerie plastique

Avantages

Inconvénients Avantages

Inconvénients

Développement rapide et peu coûteux pour de de la modélisation ou de faibles quantités

Parfait pour du prototypage

 Fabrication de pièces aux géométries complexes et libres sans outillage

 Tout type de pièces mécaniques

Encore peu adaptée pour des fabrications de séries

Matières, finitions et dimensions limitées

Le nettoyage des pièces après l’impression

Pas d’investissement coûteux dans un moule

 Cycle de conception et mise fabrication simple, rapide et souple en cas de modifications

 Possibilités de diverses personnalisations

 Grand choix de matières et couleurs

 Très bien adaptée pour de petites et moyennes séries

Et avantageuse pour des pièces de moyennes et grandes dimensions (boitiers techniques, capotages, bornes, supports …)

Limité parfois dans les formes ergonomiques et de très petites dimensions

Étanchéité des pièces non garantie

Peu adapté pour des applications grand public et les très grandes séries

 

L’idéal est de trouver un prestataire capable de conseiller, de designer, d’usiner, de monter les pièces et de les personnaliser sur un même site. Les coûts sont ainsi réduits et vous avez un unique interlocuteur pouvant répondre en interne à toutes les étapes de fabrication, y compris la conception mécanique.

REVOLUPLAST est ce prestataire !

Une entreprise française qui investit régulièrement pour pouvoir proposer à ses clients un panel d’offres de services tout en étant réactive.

Il est temps de répondre à la question que nous nous sommes posée au début de cet article : quelle est la technologie la plus adaptée à votre projet de boitier plastique ? Notre réponse : tout dépend de votre projet !

Le choix va dépendre principalement de vos besoins en quantité. L’impression 3D semble être idéale pour du prototypage voir pour quelques pièces, souvent complexes, alors que la tôlerie plastique est parfaite pour une fabrication industrielle à partir de la 10ène de pièces aux formes plus simples.

Sources : *www.sculpteo.com; **www.zesmallfactory.com : comment l’impression 3D change la médecine.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *